Cité du Développement Durable

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Ressources

Guide pratique

|

ATIBT
Guide pratique des plantations d’arbres des forêts denses humides d’Afrique

Auteurs : 

K. Daïnou, D. Tosso, C. Bracke et al.

Année :

2021

Sous-thèmes :

Bois & Forêts

Aire géographique :

Afrique

Langue :

Français
ODD 15. Vie terrestre
Couverture Guide pratique des plantations d’arbres des forêts denses humides d’Afrique

Résumé

Depuis des décennies, des sylviculteurs, chercheurs et aménagistes des pays africains ont pris conscience de la réduction progressive du volume des ressources en bois d’œuvre. Pour faire face à ce défi, ils ont testé diverses méthodes de plantations des espèces locales d’arbres. Ces essais étaient parfois simplement motivés par la curiosité, ou la volonté de domestiquer un arbre jugé intéressant afin d’en disposer près de chez soi : pouvoir le cultiver à sa guise, en qualité comme en quantité. La sylviculture a ainsi nourri de nombreux ouvrages techniques. Si quelques-uns de ces ouvrages sont librement accessibles sur internet, la majorité est plutôt «dormante» ou uniquement consultable sous forme de rapport dans des bibliothèques institutionnelles : institutions de recherche scientifique, organismes étatiques de gestion des forêts, etc.

Par ailleurs, l’on pense que la plantation d’arbres originaires des forêts denses d’Afrique aboutit parfois à des résultats mitigés, voire médiocres. Cette situation a conduit à l’adoption et à la vulgarisation de plantations d’espèces exotiques (Tectona grandis, Gmelina arborea, Eucalyptus spp., etc.) au détriment des essences forestières locales. Les cas de succès de plantations d’arbres autochtones sont pourtant bien visibles mais peu connus et peu documentés. Il s’agit notamment des plantations de la réserve de Kienké-Sud au Cameroun ; des plantations de Yapo, Mopri et Sangoué en Côte d’Ivoire ; des plantations de l’arboretum de Mboku-Nsitu en République du Congo ; celles de Yangambi en République démocratique du Congo ; celles d’Ekouk au Gabon, etc. Depuis bientôt 20 ans, un partenariat entre l’association Nature+, Gembloux Agro-Bio Tech (GxABT/Université de Liège) et diverses entreprises forestières d’Afrique centrale (GRUMCAM, Pallisco, Precious Woods – CEB, SFID, Wijma) a également expérimenté diverses plantations d’enrichissement dans les zones dégradées des concessions exploitées. La combinaison des données récentes et de celles plus anciennes tirées de la littérature grise, offre ainsi de nombreuses informations sur les forces et les faiblesses des plantations d’espèces locales.
Mots-clés :

Ressources associées

Aller au contenu principal